Association des Patients Sclérodermiques de Belgique Téléphone: +32 (0) 69 77 70 19 Email: info@sclerodermie.be

Recherche clinique


Projets de recherche clinique sur la sclérose systémique
Le point sur la recherche en Belgique

Professeur Frédéric HOUSSIAU,

service de Rhumatologie
Cliniques Universitaires Saint-Luc - Université Catholique de Louvain.


---

03/2006

Recherches dans le domaine de la sclérose systémique réalisées à l'UCL

Les recherches menées à l'UCL dans le domaine de la sclérose systémique sont de plus en plus actives. Nous collectons actuellement les résultats à un an d'une étude clinique pilote destinée à tester l'efficacité éventuelle d'un nouveau traitement immunosuppresseur. Il s'agit d'une étude ouverte (c'est-à-dire sans bras contrôle) destinée à nous donner des informations complémentaires qui pourraient justifier une étude plus large (avec un bras contrôle). Les résultats de cette étude préliminaire devraient être connus d'ici quelques mois.

Environ 200 patients sont désormais inscrits dans la cohorte belge de patients sclérodermiques. Nous démarrons dès à présent une étude longitudinale destinée à suivre pendant 5 ans une cohorte de patients, avec une métrique adaptée pour apprécier l'activité et la sévérité de la maladie, dans le but d'identifier les modes de présentation, les complications les plus fréquentes, les facteurs de risque d'évolution péjorative, les causes de mortalité, l'importance du handicap fonctionnel, les répercussions sur la qualité de vie ou encore les moyens de détection précoce de complications graves comme l'atteinte pulmonaire interstitielle ou l'hypertension artérielle pulmonaire. Ce projet est soutenu par le Fonds pour la Recherche Scientifique en Rhumatologie de la Société Royale Belge de Rhumatologie.

 
 
--

10/2005

Les inclusions dans l'étude MOST sont désormais clôturées. Seize patients souffrant de sclérose systémique diffuse débutante ont été inclus en deux ans dans cette étude, pilotée par l'UCL, qui consiste à tester l'efficacité d'un nouvel immunosuppresseur (le mycophénolate mofétil ; Cellcept) associé à quelques perfusions intraveineuses de corticoïdes. Le nombre de patients inclus peut paraître faible mais témoigne en réalité d'un très bon recrutement, au vu de la rareté de la pathologie et des critères d'inclusion fort stricts.

Les enregistrements de patients sclérodermiques dans la Cohorte Belge sont moins nombreux que pendant les deux premières années du projet. Ceci s'explique par le fait que les centres actifs en termes de recrutement ont enregistrés la majorité des patients qu'ils suivent régulièrement. Seuls de nouveaux cas vus dans ces centres sont encore inclus dans la Cohorte. Il est donc demandé aux patients de faire connaître ce projet à leur médecin pour qu'il prenne éventuellement contact avec le responsable de l'initiative. L'enregistrement d'un patient consiste à remplir (par le médecin qui connaît le mieux la pathologie du patient) une feuille de renseignements médicaux et à prélever deux tubes de sang, après avoir obtenu le consentement éclairé du malade. Cette initiative, coordonnée par l'UCL, a reçu l'appui de sa Commission d'Ethique. Les données sont traitées de manière strictement confidentielle. Le but de la Cohorte est de collecter des informations au long cours sur l'évolution de la sclérose systémique et de constituer une banque d'échantillons sanguins destinés à la recherche.


---

Deux projets de recherche clinique sur la sclérose systémique, coordonnés par le Pr. Frédéric A. Houssiau et par une équipe de scientifiques issus de toutes les universités du pays, ont été récemment sélectionnés par la Société Royale Belge de Rhumatologie et sont soutenus par l'Association des Patients Sclérodermiques de Belgique, dans le but de mieux structurer la recherche et la prise en charge de la maladie dans notre pays.

Registre National

Parce que la sclérose systémique est une maladie rare, il est important d'enregistrer un maximum de cas suivis en milieu universitaire ou non universitaire, qu'il s'agisse de formes diffuses ou des formes limitées de l'affection (les morphées et autres variantes purement cutanées ne sont pas concernées pour l'instant). La démarche consiste à regrouper dans une base de données, de manière anonyme, des renseignements cliniques et biologiques ainsi qu'à récolter des échantillons sanguins, en vue d'analyses sérologiques et génétiques ultérieures. Le but du registre national est de démarrer, avec la cohorte constituée, une étude longitudinale sur l'évolution de la maladie. Une attention particulière sera notamment consacrée aux cas familiaux. Les prélèvements sanguins seront étudiés, en fonction de projets spécifiques ultérieurs, en accord avec l'équipe scientifique qui gère le projet. Ce registre doit encore être soumis pour approbation aux comités d'éthique des hôpitaux. Les patients qui accepteraient d'y participer devront signer un consentement éclairé, comme pour toute étude clinique.

Traitement standardisé de certaines formes graves de sclérose systémique diffuse

Le traitement des formes graves de sclérose systémique diffuse n'est pas bien codifié. S'il est évident que le traitement des complications de la maladie s'est considérablement amélioré depuis l'introduction de médicaments tels que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (utilisés lors des complications rénales), les inhibiteurs de la pompe à protons (prescrits pour lutter contre les symptômes du reflux gastro-oesophagien) ou certains immunosuppresseurs (dans les formes pulmonaires), il n'en reste pas moins que nous ne disposons pas aujourd'hui de traitement indiscutablement efficace pour tenter d'enrayer le cours naturel de la maladie. Le protocole proposé (intitulé MOST pour mycophenalate mofetil for systemic sclerosis treatment) consiste à administrer à des patients souffrant de formes sévères et débutantes de sclérose systémique diffuse des assauts intraveineux intermittents de corticoïdes et un nouvel immunodépresseur, le mycophenolate mofetil, commercialisé sous le nom de CellCept. La médication n'est actuellement pas remboursée en Belgique dans cette indication mais sera disponible dans le cadre de ce protocole, qui ' lui aussi ' doit être soumis aux comités d'éthique des hôpitaux. Ce protocole permettra non seulement d'évaluer l'efficacité d'une nouvelle modalité thérapeutique, mais aussi de standardiser la prise en charge des scléroses systémiques graves débutantes.

Partenariat

L'Association des Patients Sclérodermiques de Belgique, dans son souci de susciter la recherche sur la maladie, a souhaité soutenir ces deux projets, via une contribution financière versée à la Société Royale Belge de Rhumatologie qui parraine ces initiatives, après les avoir sélectionnées parmi d'autres projets de recherche. Ce partenariat a été très apprécié par la communauté médicale, lors de la présentation de ces projets en septembre 2002, à Bruxelles, au cours d'une session plénière du 6ème Congrès Belge de Rhumatologie.

Modalités pratiques

Nous ne manquerons pas de vous communiquer, dans une édition ultérieure de notre périodique, les modalités pratiques de participation à ces études cliniques. Il va de soi que votre médecin sera votre interlocuteur auprès de l'équipe qui pilote le projet et qu'il gardera la responsabilité du suivi et du traitement de votre maladie.