Association des Patients Sclérodermiques de Belgique Téléphone: +32 (0) 69 77 70 19 Email: info@sclerodermie.be

Quels examens médicaux


Q : Faut-il refaire des examens rĂ©gulièrement  ?

R : Oui, en fonction de la forme et de la sévérité de la maladie

Q : Que pensez-vous de la manométrie oesopha-gienne ?


R : Cela concerne uniquement le diagnostic. Cet examen aide surtout lors de l'examen initial.

Q : La loi impose l'endoscopie pour le remboursement de certains médicaments. Qu'en pensez-vous ?


R : Certains médicaments sont onéreux. L'INAMI impose alors une preuve de la gravité de la maladie. C'est plutôt une raison économique. J'insiste à ce sujet pour refuser toute radio à la baryte. La radio ne permet pas d'observer l'oesophage et cet examen est très nocif pour un patient atteint de sclérodermie.

Q : Faut-il endormir complètement un patient pour le passage d'une caméra dans l'estomac ?


R : Je n'endors qu'un patient sur 50. J'utilise plutôt l'anesthésie « verbale ». Il vaut mieux être avare en piqûre afin d'éviter tout risque cardiaque. Il devrait y avoir environ 100 nouveaux cas de sclérodermie par an. Le patient ne devrait pas être dilué dans la masse. Un examen en centre universitaire est à conseiller. Cette maladie doit être centralisée, cela aidera la recherche. Il n'existe pas de traitement spécifique d'où la nécessité de se déplacer en université.