Association des Patients Sclérodermiques de Belgique Téléphone: +32 (0) 69 77 70 19 Email: info@sclerodermie.be

autres atteintes

Q : Existe-t-il des atteintes musculaires localisées ?

R : En général, la maladie ne touche pas les muscles mais cela est possible par voisinage.

Q : Et concernant les problèmes de glande thyroïde ?

 
R : C'est une insuffisance fréquente chez les patients atteints de sclérodermie. Ces deux maladies sont souvent associées. L'hypothyroïdie due à une thyroïde d'Hashimoto (destruction progressive de la glande thyroïde par des mécanismes autoimmuns) est assez fréquente dans la population féminine. A priori, il n'y a pas de relation avec une sclérodermie en plaques (morphée).

Q : Vous mentionnez la fatigue comme un des premiers symptĂ´mes. Peut-on la justifier ?


R : Car certaines combinaisons nerveuses sont prises dans la lésion cutanée.

Q : L'asthme chez les ascendants et dans la famille d'un patient sclérodermique a-t-il une influence ?


R : Non

Q : Beaucoup de patients se plaignent de maux de tĂŞte. Quelle est la relation avec la maladie ?


R : Il s'agit d'une plainte non spécifique. Il est nécessaire d'éliminer différentes causes. Parmi celles-ci, la prise de médicaments comme les anticalciques peut donner des céphalées. La forte augmentation de la pression artérielle peut elle aussi provoquer des maux de tête. C'est la raison pour laquelle il est impératif de contrôler avec beaucoup de vigilance la tension artérielle chez un patient sclérodermique. Il y a aussi des céphalées dites de tension. Il est clair que lorsqu'on souffre de sclérodermie, il y a toute une série de raisons d'être préoccupé et de souffrir de maux de tête. Il est difficile de faire l'association entre migraine et sclérodermie car la migraine est extrêmement répandue dans la population.

Q : Quel rapport peut-on établir entre la sclérodermie et la cataracte?


R : Aucun rapport sauf si la cataracte est le résultat d'une corticothérapie..

Q : Qu'en est-il de l'incontinence anale  ?


R : Il existe une rééducation par kinésithérapie. Rarement, une opération s'avère nécessaire.

Q : La sclĂ©rodermie peut-elle provoquer de la chondromatose (affection des os dont la calcification ne se fait pas et qui restent cartilagineux)   ?


R : Non, je ne pense pas que ces maladies soient liées. C'est autre chose. Vous n'avez pas de chance.

Q : a) « J'étais soignée pour un zona. Lors de la prise de sang, il a été dit que j'avais trop d'anticorps. Une biopsie a été effectuée et le diagnostic de sclérodermie a été posé. J'ai actuellement une nouvelle plaque. Est-ce que la sclérodermie commence ainsi ?
b) Lors de « poussées », j'ai les mêmes symptômes que la grippe ; est-ce possible ? ?


R : a) Non, le zona est une maladie virale (virus du groupe de l'herpès). On parle de zona intercostal (la ceinture de feu), d'allure segmentaire, suivant le trajet d'un nerf. C'est généralement douloureux. Un zona n'entraîne pas, à priori, la sclérodermie. Si, par après, des marques de zona blanches restent, cela peut ressembler à une sclérodermie cutanée ; si cette cicatrice n'est pas dure, ce n'est pas une sclérodermie. Si on vous a fait ce diagnostic, c'est sur la foi d'une petite sclérose de la peau et de marques au microscope.
b) En principe, les morphées n'ont pas de symptômes d'état grippal. C'est une maladie cutanée à l'état pur. Hormis l'aspect physique, il n'y a pas de perturbation de vie mais cet aspect inquiète très souvent les patients et à juste titre !

Si vous avez d'autres problèmes, il faut poursuivre les investigations et faire confiance au spécialiste qui vous soigne.

Q : Pour quelle raison m'a-t-on interdit la pilule contraceptive ? Quels sont les médicaments à éviter ?


R : Dans le cadre des morphées, nous n'avons jamais interdit la pilule et jamais mis d'interdit sur des médicaments. Il n'en n'est pas de même pour les scléroses systémiques. En effet, dans le cadre de la sclérose systémique, certains patients ont dans leur sang des anticorps qui ont un effet de coagulation. Les oestrogènes sont alors déconseillés. Nous recommandons d'éviter le tabac. Peau et tabac ne font pas bon ménage, le tabac étant un vasoconstricteur.

Q : Atteinte de sclĂ©rose systĂ©mique, je souffre de problèmes de varices. J'ai les jambes rouges, douloureuses et la peau tendue. Faut-il opĂ©rer des varices ? 


R : Il est très difficile de vous répondre. Il faut craindre une cicatrisation difficile. On préconise l'opération des varices dans le public mais une contention élastique discrète est peut-être préférable dans votre cas. Il faut absolument qu'il y ait une analyse de la situation avec le chirurgien et le dermatologue.

Q : Y a-t-il une corrélation entre sclérodermie et sécheresse buccale ? Que faire ?


R : Oui. Une partie non négligeable des patients atteints de sclérodermie systémique ont un syndrome sec autoimmunitaire par atrophie des glandes salivaires et lacrymales. Il peut être dû à un mécanisme qui provoque un peu « d'étouffement » et par un mécanisme immunologique (destruction par les lymphocytes de ces structures glandulaires et qui réduisent la quantité de salive et de larmes).
C'est un syndrome secondaire à la sclérodermie appelé syndrome de Gougerot-Sjögren.

Cela nécessite un traitement local : une substitution lacrymale « larmes artificielles » et un gel pour la bouche.